Corte en leader

Les rouges et blancs débutent 2015 par une défaite face aux leader et voisin cortenais sur la plus petite des marges (1-0). Ils n'ont toujours pas gagné à domicile cette saison...

ASA-Corte

Privés de compétition le week-end dernier par le forfait de Folelli, les joueurs d'Antisanti retrouvaient le terrain à l'occasion de la venue du leader de la poule, l'U.S.C. Corte. Et le moins que l'on puisse dire c'est que la reprise après les fêtes fût difficile puisque les visiteurs ouvraient le score sur leur première occasion alors que le chronomètre n'affichait pas encore la 5ème minute. Cette mauvaise entame allait couper les jambes des locaux qui déjouaient complètement, ne se montrant quasiment pas dangereux jusqu'à la mi-temps. Les cortenais, quant à eux, contenaient assez aisément les assauts désordonnés de leurs adversaires et tentaient de placer quelques banderilles pour plier le match mais sans succès.
La seconde période était un peu meilleure sans pour autant atteindre des sommets. Les antisantinchi auraient pu scorer par l'intermédiaire de Dumè Guihomat-Tristani qui plaçait une tête de peu à côté sur corner ou de Pierrick Baldovini qui, à la retombée d'une déviation d'Auguste Griscelli, ne trouvait que les gants du gardien adverse. Les cortenais aussi auraient pu doubler la mise mais Greg Genoux-Tristani faisait bonne garde dans ses buts. La partie se terminait donc sur ce score de 1 à 0 en faveur du leader qui confortait ainsi sa place en même temps qu'il reléguaient les rouges et blancs dans le ventre mou du classement.
Des rouges et blancs qui ratent une occasion en or de recoller au peloton de tête et de mettre ainsi un peu de piment dans leur fin de saison. Malheureusement, lorsqu'on ne gagne pas à la maison, il est difficile de prétendre à quoi que ce soit. Dimanche prochain, la réception de l'Etoile Filante Bastiaise en match en retard de la 8ème journée sera la dernière possibilité de ne pas finir la phase aller sans victoire à domicile (sur le terrain), ce qui serait sans doute une première dans l'histoire du club.

Les commentaires sont clôturés