Festival offensif à la Funtana

Les rouge et blanc remportent le duel des montagnards face au Niolu. En y ajoutant les buts et la manière...

ASA-Niolu

Après avoir été invités à déjeuner lors du match aller, les dirigeants de l'ASA avaient décidé de rendre la pareille à leurs homologues niulinchi. Au menu : apéritif, barbecue, chants et guitare pour un beau moment de convivialité entre amis. Mais à 15h, place aux choses sérieuses sur le terrain de la Funtana.
Sous une chaleur estivale, les locaux avaient encore l’esprit au partage puisque suite à une grossière erreur de la défense, ils offraient sur un plateau l’ouverture du score à leurs hôtes. Le temps de se remettre les idées en place et Mathieu Franchi égalisait sur corner. Une poignée de minutes plus tard, Pierre-Paul Bursacchi redonnait l’avantage à ses couleurs avant que Pierre Alessandrini n’enfonce le clou à la réception d’un nouveau corner.
Au retour des vestiaires,  malgré une multitude d’occasions (notamment par l’intermédiaire d’Auguste Griscelli et François Pulicani) les rouge et blanc ne trouvaient la faille que deux fois grâce à Jeff Fratani et Bernard Costantini. Les visiteurs qui avaient ouvert le score le clôturaient et les deux équipes se quittaient sur ce score étonnant de cinq buts à deux.
Un festival offensif rarement vu du côté du stade Giacobetti qui permet à l’équipe de Daniel Bursacchi de refaire son apparition dans la première partie de classement (6ème). Du spectacle, des buts, la victoire, le tout dans un excellent état d’esprit, c’est ce que les spectateurs voudraient voir plus souvent. Il faudra remettre ça dans quinze jours face à Monticellu pour la clôture de la saison.

 

Les commentaires sont clôturés