L'ASA sous une mauvaise étoile

Comme lors de la précédente journée, l'ASA s'incline de justesse contre un prétendant au titre (1 à 0 à l'Etoile Filante Bastiaise), malgré une bonne prestation d'ensemble.

Sur le terrain synthétique de François Monti, à un horaire inhabituel (12h30) et face à un adversaire réputé supérieur, les rouge et blanc s'attendaient à souffrir. Pourtant le premier acte fût relativement équilibré avec des occasions de part et d'autre. Par deux fois Greg Genoux-Tristani sortait le grand jeu pour faire barrage aux attaquants filantistes alors qu'à l'autre bout du terrain Pierrick Baldovini et Anthony Franchi (bousculé dans la surface au moment de conclure sans que le penalty ne soit sifflé) faisaient passer des sueur froides aux bastiais. Malgré tout les deux équipes rejoignaient les vestiaires dos à dos.
La seconde mi-temps était plus difficile pour les antisantinchi qui baissaient le pied physiquement. Et ce qui devait arriver arriva. Quelque minutes après avoir touché du bois, les locaux ouvraient logiquement le score en profitant d'un oubli de la défense sur un corner. Dès lors, et en dépit de leur bonne volonté, les hommes de Daniel Bursacchi ne parvenaient plus à se montrer dangereux. Et comme l'expérimentée arrière garde (trois défenseurs sur quatre avaient plus de 36 ans) verrouillait derrière, le match se terminait sur une victoire de l'Etoile sur la plus petite des marges. Un succès qui leur permet de rêver du titre. Quant aux antisantinchi, cette défaite ne change pas grand chose à leur fin de saison en roue libre. Il leur reste quatre matchs (dont trois à domicile) pour finir du mieux possible et commencer à préparer la saison prochaine.

Les commentaires sont clôturés