Un duel de montagnards sans vainqueur

L'ASA est allée chercher un bon match nul sur le terrain du Niolu (1 - 1) au terme d'un match engagé mais disputé dans un excellent état d'esprit...

Niolu-ASA (2)

Ce déplacement dans le Niolu était l'occasion pour les joueurs de Daniel Bursacchi de retrouve plusieurs amis dans l'équipe d'en face. La journée avait d'ailleurs commencé  autour d'un bon repas pris en en commun par les deux équipes et offert par le club local. Malgré ces moments de convivialité appréciables et très appréciés, une fois sur le terrain, les deux équipes ne se faisaient aucun cadeaux et jouaient dans le style qu'on leur connait avec beaucoup d'engagement, de générosité et de solidarité. D'entrée de jeu, les niulinchi exerçaient une forte pression sur le but de Ceccè Pulicani mais sans parvenir à trouver la faille. Au contraire, c'étaient les rouges et blancs qui allaient ouvrir le score sur leur première vraie occasion. A la 16ème minute, un coup franc d'Hervé Montel trouvait Bernard Costantini, esseulé au second poteau, qui n'avait aucun mal à propulser de la tête le ballon au fond des filets. Dès lors, le scénario du match devenait simple entre des locaux qui se ruaient à l'attaque pour égaliser et des visiteurs qui guettaient la moindre opportunité de contre pour tuer le match. Mais plus rien n'était marqué jusqu'à la mi-temps.
Au retour des vestiaires, la physionomie du match était la même. Auguste Griscelli, en contre, manquait par deux fois de doubler la mise pour ses couleurs. Les coéquipiers du capitaine Jean-Baptiste Castellani qui poussaient de plus en plus étaient récompensés peu avant l'heure de jeu. Après un cafouillage dans la surface antisantinca, Gentile récupérait le cuir et le plaçait hors de portée de Pulicani. Les vagues noires se succédaient alors mais le dernier rempart de l'ASA tenait bon. Avec un certain talent mais aussi avec un peu de réussite quand un tir niulincu fracassait sa barre transversale à deux petites minutes du terme de la rencontre. Finalement les deux équipes se quittaient dos à dos au bout d'une rencontre disputée dans un excellent état d'esprit, facilité par le bon arbitrage de Toinou Santini, ancien joueur des deux clubs. Le tout sous les yeux du président d'honneur du FC U Niolu, l'ancien entraîneur du SCB, Frédéric Hantz.
Après la rencontre, la journée se finissait comme elle avait commencé, autour d'un verre, tous ensemble. Un bon dimanche, à tous points de vue.

Niolu-ASA

Les commentaires sont clôturés