Éliminés avec les honneurs

La hiérarchie a été respectée dans ce 3ème tour de coupe de France mais les partenaires de Pierre-Paul Bursacchi ont tenu la dragée haute aux pensionnaires de division d'honneur, ne s'inclinant que par la plus petite des marges...

ASA-USCC

L'entrée en matière dans cette nouvelle saison s'annonçait difficile et elle le fût. Rapidement, les cortenais faisaient valoir leur supériorité technique et confisquaient le ballon. Mais malgré la possession du ballon très largement en leur faveur, ils ne se montraient pas vraiment dangereux. Les locaux pour leur part mettaient beaucoup d'énergie à bien défendre et cette énergie leur manquait au moment d'attaquer. Après avoir fait courir leurs adversaires pendant une demi-heure, les visiteurs appuyaient sur l'accélérateur et se commençaient à se montrer réellement dangereux. Après avoir buté sur un bon Pierrick Baldovini dans les buts, touché du bois et vu une frappe sauvée sur la ligne par un défenseur, ils allaient trouver la faille sur la seule petite erreur de la défense antisantinca, à trois minutes de la pause. Cruel pour les rouge et blanc qui, malgré une belle débauche d’énergie, rentraient aux vestiaires avec un handicap d’un but.
Au cours du second acte, les cortenais ne parvenant pas à se mettre à l’abri restaient sous la menace d’un retour des antisantinchi. Malheureusement ceux-ci géraient mal les coups de pied arrêtés qui faisaient leur force la saison dernière. La fatigue aidant, Luciani passait finalement une fin de match tranquille dans ses buts et M. Bursacchi donnait le coup de sifflet final sur ce score de 1 à 0 pour les pensionnaires de division d’honneur. Au vu de la physionomie du match, le résultat est logique mais les joueurs de l’ASA n’ont pas à rougir de la défaite. Ils ont fait honneur à leur maillot et ont donné le maximum mais la marche était tout simplement trop haute. Le seul point noir de cette journée, les blessures de Mathieu Franchi et du capitaine Pierre-Paul Bursacchi. On espère qu’ils seront remis pour la réception d’Omessa pour le coup d’envoi du championnat le 4 octobre car le club aura besoin de toutes ses forces vives pour enfin tenter de jouer les premiers rôles, l’année de son 70ème anniversaire.

  • Les photos ici

Les commentaires sont clôturés