L’ASA retombe dans ses travers

Après un début de saison qui laissait espérer de belles choses, l’ASA a trébuché hier à Bastia. Une défaite logique que les absences de certains joueurs cadres ne peuvent, à elles seules, expliquer.

RCBN-ASA
Avant même le coup d’envoi on sentait les joueurs de Bastia Nord beaucoup plus motivés que leurs adversaires. Et cette différence d’envie se ressentait dès les premiers ballons que les bastiais étaient systématiquement plus prompts à récupérer. Malgré cela les rouge et blanc n’étaient pas vraiment en danger et réussissaient même à se créer quelques opportunités via Julien Bursacchi et Mikaël Gilo-Pieri qui, sur leurs ailes respectives, distillaient quelques bons centres. Mais François Pulicani ne parvenait pas à conclure, ni de la tête (deux fois), ni du pied.
Après cette première période insipide et plutôt pauvre au niveau du jeu, on espérait voir les antisantichi retrouver cette hargne et cette qualité qui leur avaient permis de scorer onze fois lors des deux derniers matchs.
Il n’en fût rien, au contraire. Sur leur première frappe cadrée, les bastiais obtenaient leur premier corner. A la suite de celui-ci, Dubosquelle reprenait superbement de volée un mauvais dégagement aux poings de Genoux-Tristani et trouvait le petit filet. Quelques minutes plus tard, Pierrick Baldovini ratait l’égalisation quand, esseulé aux six mètres, il tirait sur la transversale. Voulant revenir à la marque les antisantinchi partaient à l’abordage et se découvraient derrière. Et ce qui devaient arriver arriva, à savoir un second but en contre des bastiais. En fin de match même le penalty généreusement accordé par l’arbitre ne permettait pas à nos montagnards de sauver l’honneur puisque le malheureux François Pulicani envoyait le cuir au dessus. Quand ça ne veut pas…
Encore une fois l’ASA rate une occasion de s’affirmer dans ce championnat en réalisant un non-match. Maintenant place à la coupe de Corse où il faudra montrer autre chose pour passer l’obstacle Bravone et réaliser un parcours intéressant dans la compétition.

Les commentaires sont clôturés