L’ASA avec autorité à Bastia

Après le nul concédé à Prunelli et avoir été exempt lors de la dernière journée, l’ASA ramène, avec la manière, quatre points de son déplacement à Bastia...

Stade Bastiais-ASA 2016

Après une prestation décevante à Prunelli, les hommes du duo Gaby Franchi - Hervé Montel avaient à cœur de récupérer les points perdus mais surtout de montrer autre chose en terme de jeu. Cependant, le premier quart d’heure était plutôt à l’avantage des bastiais mais sans danger pour l’arrière-garde antisantinca. Après ce départ poussif, les partenaires de Guihomat-Tristani prenait peu à peu le dessus jusqu’à maitriser totalement ce premier acte. Malheureusement, par manque d’adresse ou de réussite, ils ne trouvaient pas non plus l’ouverture, si bien que les deux équipes rentraient au vestiaire dos à dos.

Trois minutes après la reprise, Pierre-François Bursacchi plaçait une reprise soudaine dans le soupirail d’Abakri et obtenait enfin une juste récompense pour l’ASA. La domination des Rouge et Blanc continuait mais ils ne parvenaient pas à faire le break malgré plusieurs occasions franches. Et comme souvent en pareil cas, ce sont les visiteurs qui allaient trouver la faille. Sur un long coup franc tiré « dans le paquet », personne ne touchait le ballon qui finissait sa course au fond des filets de Genoux-Tristani. Tout était à refaire. Guihomat-Tristani ne laissait pas le doute s’installer puisqu’en reprenant de la tête un coup franc de Guillaume Franchi, il redonnait l’avantage aux siens. Pierre-François Bursacchi manquait ensuite deux occasions de mettre son équipe à l’abri ; en ne transformant pas un penalty obtenu par Grsicelli puis en trouvant la transversale sur une frappe lointaine. C’est finalement Guihomat-Tristani, l’homme du match, qui clôturait le score d’une frappe du droit après un cafouillage dans la surface.

Grâce à cette victoire l’ASA se relance dans ce championnat et s’apprête à recevoir deux fois consécutivement dans son stade de la Funtana. On en saura alors un peu plus sur les ambitions qu’elle peut réellement nourrir dans ce championnat. Mais nul doute qu’en maintenant ce niveau de jeu elles devraient être élevées.

 

La composition de l'équipe : Genoux-Tristani - J. Perelli, Tristani, Marques Moreira, D. Perelli - Guihomat-Tristani, Gui. Franchi (c) , Hyvernaud, Pollizzi - P.F. Bursacchi, Griscelli (Gerandi, Gilo Pieri, Montel)

Les commentaires sont clôturés