L’ASA continue sa route

Comme la saison dernière au même stade de la compétition, les Rouge et Blanc éliminent la réserve de l’USCC et poursuivent leur chemin en challenge Alex Stra…

ASA-USCC2 2016-2017

Ce seizième de finale du Challenge Alex Stra avait comme un air de déjà-vu puisqu’il nous offrait la même affiche que la saison passée qui avait vu l’ASA se qualifier aux tirs au but face à l’équipe réserve de l’USC Corte. Cependant, cette fois-ci, les antisantinchi ne comptaient pas en arriver jusque là. Ils attaquaient donc la partie pied au plancher avec beaucoup d’enthousiasme mais également avec une certaine maîtrise. Et c’est en toute logique qu’ils ouvraient la marque quand Pierre-Paul Bursacchi reprenait en extension un coup-franc parfaitement tiré du côté droit par Hyvernaud. Le break était proche quelques minutes plus tard suite à un déboulé de Pierre-Antoine Bursacchi sur son côté gauche suivi d’un centre parfait ; malheureusement, Pierre-Paul Bursacchi, esseulé dans les six mètres, ne convertissait pas l’offrande. L’échéance était seulement retardée pour des cortenais complètement inoffensifs : nouveau coup-franc côté droit, tiré cette fois-ci par Guihomat-Tristani, prolongé par Pierre-François Bursacchi et propulsé dans le but par Pollizzi pour un copier/coller de l’ouverture du score. Les deux équipes regagnaient les vestiaires sur ce score de deux à zéro et on ne voyait pas à ce moment-là comment la qualification pouvait échapper aux antisantinchi.

D’autant qu’à la reprise, Pierre-François Bursacchi plaçait une belle frappe du gauche dans la lucarne d’un Leca totalement impuissant. Pourtant, alors que le plus dur semblait fait, la machine antisantinca se grippait inexplicablement. Ce dont profitaient les cortenais par l’intermédiaire de Neri puis de Leonzi. L’atmosphère devenait crispante et l’espoir d’une folle remontée gagnait les rangs visiteurs. Espoir douché cinq minutes plus tard quand, à l’instar des deux premiers buts, Pollizzi, de la tête, reprenait au second poteau un coup-franc d’Hyvernaud pour s’offrir un doublé et délivrer ainsi ses coéquipiers. La réduction de score de Dini à l’ultime seconde après une erreur d’appréciation de Pierrick Baldovini était sans conséquence car ce sont bien les Rouge et Blanc qui disputeront les huitièmes de finale pour la quatrième année consécutive. En espérant que cette saison ils parviendront enfin à franchir cet écueil.

 

La composition de l'équipe : P. Baldovini (c) - Orlando, P.A. Bursacchi, M. Franchi, Marques Moreira - Guihomat-Tristani, Hyvernaud, Gerandi, Pollizzi - P.P. Bursacchi, P.F. Bursacchi (Griscelli, C. Baldovini, Montel)

Les commentaires sont clôturés