Match fou à Prunelli

Malgré cinq buts marqués à l'extérieur, l'ASA ne prend qu'un point sur le terrain de Prunelli...

Prunelli asa 2016

Après sa belle et convaincante victoire en ouverture du championnat, l’ASA voulait confirmer à l’occasion de son déplacement à Prunelli. Pourtant ce sont les locaux qui démarraient mieux la partie en monopolisant le ballon et en faisant courir leurs adversaires sans pour autant se montrer dangereux. Après avoir laissé passer l’orage pendant un quart d’heure, les Rouge et Blanc obtenaient un premier corner à la réception duquel Pollizzi, esseulé au second poteau, ouvrait le score. Ce but avait le mérite de ragaillardir enfin les antisantinchi et à la suite d’un beau mouvement côté gauche, Pierre-Antoine Bursacchi trouvait encore la tête de Pollizzi pour le 2-0. Puis sur un nouveau corner, Guihomat-Tristani manquait d’assommer définitivement la rencontre mais sa tête passait à quelques centimètres de la lucarne de Paoli. Alors qu’on les pensait au bord du KO, les fiumorbacci allaient revenir dans le match. Profitant d’un excès de confiance qui occasionnait une perte de balle à vingt mètres du but de Genoux-Tristani, ils réduisaient le score. Avant d’égaliser quelques minutes plus tard. Deux buts partout à la mi-temps, tout était à refaire.

A la reprise on avait du mal à reconnaitre l’équipe qui avait dominé Luri deux semaines plus tôt. Beaucoup de déchet techniquement, peu d’inspiration et pas de maitrise. Heureusement, les antisantinchi pouvaient compter sur leur avant-centre, Pierre-François Bursacchi. Sur une passe lumineuse de Pollizzi, il prenait la défense de vitesse et crucifiait Paoli. Ses partenaires n’étaient pas aussi inspirés puisque sur le coup d’envoi, ils concédaient l’égalisation avant de céder une quatrième fois dans la foulée. Menés pour la première fois, malmenés dans le jeu, on ne voyait vraiment pas comment les Rouge et Blanc pouvaient s’en sortir jusqu’à ce que leur goleador ne frappe deux fois. Une superbe reprise en pivot sous la barre et un copier-coller de son premier but dans son style caractéristique fait de vitesse, de puissance et de précision. Six buts pour lui après deux journées de championnat. Ce match fou venait encore de basculer mais ce n’était pas fini : au bout du temps additionnel les locaux obtenaient un dernier corner. Tiré directement il surprenait tout le monde pour clôturer cette rencontre sur un score inhabituel, digne du baby-foot, 5-5.

Même si le scenario (mener 2-0, 3-2 puis 5-4 jusqu’à à la dernière seconde) peut laisser penser que l’ASA a perdu deux point, la physionomie et le contenu du match montre au contraire qu’elle en a gagné un. Il faudra s’appuyer sur les bonnes choses offensives et resserrer les boulons derrière  pour assumer le statut de favori et réaliser quelques chose d’intéressant dans ce championnat où, on le sait, aucun match ne sera facile.

 

La composition de l'équipe : Genoux-Tristani - Orlando, P.A. Bursacchi, Marques Moreira, Fratani - Guihomat-Tristani, C. Baldovini (c), Gui. Franchi , Hyvernaud, - Pollizzi, P.F. Bursacchi, (Tristani, Gilo Pieri, Montel)

Les commentaires sont clôturés