La victoire et rien d’autre

Avec beaucoup de réussite, l’ASA remporte le derby contre Venaco et conforte sa première place…

ASV-ASA 2017-2018

 

Quand le leader se déplace sur le terrain de la lanterne rouge, on s’attend souvent à voir un match à sens unique. Et d’ordinaire, l’équipe qui joue le titre affiche une plus grande détermination que l’équipe qui ne joue plus que pour l’honneur. Pourtant les spectateurs qui ont assisté à ce match ont dû se demander qui était premier et qui était dernier. En effet, les venacais attaquaient la partie avec une grande envie de bien faire et de se montrer à la hauteur de ce que doit être un derby. En pratiquant un pressing haut, ils ne laissaient pas leurs hôtes respirer et avaient le contrôle du jeu. Ils auraient pu être récompensés de leur domination mais ils ne trouvaient que la barre transversale d’une tête à bout portant à la suite d’un corner. Pourtant ce sont bien les antisantinchi qui allaient ouvrir le score, Griscelli profitant des largesses de la défense locale pour tromper Gerardeschi d’un subtil extérieur du pied. C’était là la seule éclaircie dans une mi-temps aussi maussade que la météo pour les Rouge et Blanc. Mais ils se faisaient reprendre très logiquement quand Mezzadri, d’un maître coup-franc, trouvait la lucarne de Pierrick Baldovini. Les deux équipes rentraient au vestiaire sur un score de parité quasi inespéré pour le leader.
Après que les murs aient tremblé à la pause et après quelques ajustements tactiques, les antisantinchi retrouvaient quelque peu leurs esprits et surtout la hargne qui les caractérise et qui leur a fait grandement défaut jusque là. Et à la suite d’une main de leur ex-partenaire Paoli, ils bénéficiaient d’un penalty. Malheureusement pour eux, Gerardeschi détournait la frappe de… Gerardeschi, remportant ainsi son duel fratricide pour maintenir son équipe à flot. Ce n’était que partie remise car quelques instants plus tard, Julien Bursacchi s’échappait côté gauche et ouvrait bien son pied pour redonner l’avantage à son équipe. Malgré quelques opportunités de part et d’autre, le score n’évoluait plus et l’ASA empochait quatre nouveaux points capitaux dans la course au titre. La seule chose positive à retenir de ce derby est que malgré un non-match, la victoire est quand même au rendez-vous. C’est peut-être ça qu’on appelle la réussite du champion…

 

La compo de l'équipe : P. Baldovini - M. Franchi, Marques Moreira, Olivesi, D. Perelli - Guihomat-Tristani (c), Gui. Franchi - N. Baldassari, Gerardeschi, J. Bursacchi, - Griscelli (P.A. Bursacchi, Pollizzi, Albertini)

 

Les commentaires sont clôturés