Une ASA sans ressource tombe chez le leader

Diminuée et sans grande conviction, l’ASA chute dans l’antre du leader capcorsin (3-1) mais reste sur le podium…

Luri-ASA 2017-2018

L’ASA se déplaçait chez le leader fortement diminuée puisque pas moins de quinze joueurs étaient indisponibles, le duo de coaches Hervé Montel (46 ans) et Daniel Bursacchi (52 ans) ayant même dû rechausser les crampons pour compléter le groupe. Ce n’était pas la première fois que cela arrivait et les fois précédentes, les joueurs avaient obtenu de bons résultats grâce à un surplus de solidarité et d’abnégation. Malheureusement ce ne fût pas le cas cette fois-ci. Face à une équipe supérieure dans tous les compartiments du jeu et qui mérite largement sa première place, les Rouge et Blanc ont surtout été dominés dans l’engagement et dans l’envie. La première mi-temps s’avérait catastrophique de ce point de vue. Le deuxième but Capcorsin en étant la parfaite illustration : un corner pas très bien frappé touchait le sol dans six mètres antisantinchi et Guillen avait tout le loisir de reprendre le ballon et même de s’y reprendre à deux fois pour tromper Genoux-Tristani sans qu’aucun adversaire ne vienne le gêner. Avant cela Rubecchi avait mis les siens sur la voie du succès en profitant du mauvais alignement de la défense antisantinca. Un autre élément était révélateur de ce manque d’agressivité : une seule faute sifflée en 45 minutes à l’encontre des antisantinchi. La seconde période était un peu plus conforme à ce qu’on attendait des Rouge et Blanc (malgré un troisième but encaissé rapidement) avec un peu plus de présence dans les duels et un but de Pierrick Baldovini qui adoucissait un peu la note. Au final, le choc annoncé n’en fût pas un et le résultat est logique au vue des forces en présence, l’ASA étant trop diminuée pour prétendre à mieux. Mais au-delà de la défaite c’est la manière qui a été décevante malgré un sursaut en deuxième mi-temps. C’était un jour sans et cela arrive dans une saison ; dommage que cela soit contre le leader dans une rencontre au sommet…

Les commentaires sont clôturés