Une victoire à l'expérience

Privés de nombreux titulaires, l'AS Antisanti et sa vieille garde s'imposent malgré tout à Bastia (2-1)....

 

Stade Bastiais-ASA 2017-2018

 

A cause de nombreuses absences, l’ASA ne s’est déplacée qu’avec douze joueurs mais avec un groupe très expérimenté (neuf vétérans !!!). Et cette expérience a fait la différence face à la fougue des jeunes bastiais.
Le début de match était d’ailleurs à l’avantage des stadistes qui auraient pu ouvrir le score après moins de trois minutes de jeu suite à une petite bourde de Stavarache. Heureusement pour lui et ses coéquipiers, l’avant-centre bastiais n’était pas assez attentif sur le ballon qu’il avait relâché. Par la suite, il était beaucoup plus solide comme lorsqu’il enlevait de la lucarne un bel enchainement contrôle-reprise de volée de l’attaquant adverse. En revanche il ne pouvait rien sur l’ouverture du score à bout portant de Venturini, abandonné par une défense trop attentiste.
Comme souvent depuis le début de la saison, les Rouge et Blanc faisaient bien tourner le ballon mais il manquait toujours quelque chose dans la dernière passe ou dans le dernier geste pour trouver l’ouverture. Puis intervenait le premier tournant du match avec la blessure du portier du Stade Bastiais et son remplacement par un joueur de champ. Le deuxième tournant arrivait juste avant la pause quand, après un bon travail de Vignali, Gerandi était le plus prompt pour inscrire son deuxième but de la saison et égaliser.
Cette égalisation semblait être un véritable coup de massue pour les locaux en même temps qu’un coup de « boost » pour les antisantinchi puisque le début de seconde période était totalement à leur avantage. Après avoir raté une occasion incroyable (trois frappes consécutives à moins de dix mètres des cages sans réussir à la mettre au fond), ils parvenaient tout de même à prendre l’avantage : un long dégagement de Stavarache mal négocié par la défense profitait à Griscelli pour le but du 2 à 1. La fin du match fut un peu plus difficile à cause des conditions de jeu (match à midi, chaleur étouffante) et du manque de rotation possible mais les vieilles jambes antisantinche ont tenu le coup et l’expérience a été prépondérante pour ramener enfin une victoire après deux déplacements infructueux.

 

Les commentaires sont clôturés