La série noire continue

En match en retard de la 7ème journée de championnat de PHC, Antisanti concède une nouvelle défaite, la 5ème consécutive...

En se déplaçant chez la lanterne rouge, le Brando F.C., qui restait sur un forfait et qu'on disait totalement démobilisée, l'A.S.A. espérait sortir de sa spirale négative. Malheureusement il n'en fut rien. Pourtant, l'entame de match ne laissait pas présager une telle déconvenue. Dès la 3ème minute, François Pulicani profitait d'une déviation d'Auguste Griscelli mais sa reprise de volée fuyait le cadre. Deux minutes plus tard, sur une action quasi similaire, Pierrick Baldovini ne parvenait pas à non plus à conclure.
Sur leur première offensive, les locaux trouvaient l'ouverture. A la suite d'un corner, le ballon voyageait au milieu d'une défense statique et l'attaquant capcorsin n'avait aucun mal à placer sa tête au second poteau pour ouvrir le score. A partir de ce moment-là, le jeu se résumait à des occasions sur coup de pied arrêté pour Brando (dont une sur le poteau) et pléthore d'approximations et de mauvais choix coté Antisanti.

Au retour des vestiaires, les rouges et blancs tentaient de se reprendre et developpaient quelques offensives intéressantes sur les côtés mais une nouvelle faute d'inattention allaient leur coûter cher. Sur une touche anodine, la défense se faisait piéger, laissant l'avant-centre local filer au but et doubler la mise. Après ce coup de massue, le coach Daniel Bursacchi décidait de montrer l'exemple à ses joueurs en rentrant sur le terrain. Après une première opportunité sur un service de Dumè Perelli, il trouvait la faille à un quart d'heure de la fin en reprenant un centre en retrait du plat du pied au point de penalty. Un but qui montre que malgré le poids des années il a toujours le sens du but de ses vingt ans. Les dernières minutes s'apparentaient à du hourra football mais le score n'évoluait plus et les locaux pouvaient enfin savourer une victoire qui leur fait du bien pour la suite du championnat.

Pour Antisanti, il s'agit d'un match à oublier (encore un). La trève des confiseurs tombe à point nommé pour une équipe qui en a bien besoin, en espérant que 2014 soit plus fructueux en terme de résultat que ne l'a été 2013 mais surtout que les joueurs retrouvent le plaisir de jouer car n'oublions pas que c'est là le vrai objectif du club.

Les commentaires sont clôturés